Blicca bjoerkna (Linné, 1766)

Famille

Mensurations

Taille : 20 - 35 cm
Poids : 300 - 1 000 g
Longevité : 10 ans

Reproduction

Maturite sexuelle : 2 - 3 ans chez les mâles, 3 - 4 chez les femelles
Priode reproduction : mai-juillet
Nombre d'ovocytes : 70 000 – 140 000/kg

Régime alimentaire

Adultes : omnivore

Migration

Holobiotique


Caracteristiques morphologiques

La brème bordelière a un corps comprimé latéralement. Elle ressemble à la brème commune, dont elle diffère cependant par sa coloration plus blanche, un œil de plus grand diamètre et une nageoire anale plus courte ; en outre, les nageoires ventrales sont rougeâtres à la base en dehors de la période de reproduction. Sa bouche est adaptée à son régime alimentaire. Elle a des dents pharyngiennes, soumises à remplacement saisonnier, qui lui permettent de broyer les coquilles des mollusques benthiques.

Habitat

La brème bordelière occupe les cours moyen et inférieur des grandes rivières (zone à brèmes), ainsi que les lacs et les bras morts. Elle supporte des eaux eutrophes et turbides.

Activite et alimentation

La brème bordelière vit en bancs. Elle se nourrit de larves d’insectes, de mollusques et de fragments végétaux. Elle a un comportement alimentaire davantage filtreur que fouisseur (distinction majeure avec la brème commune). La brème bordelière effectue des déplacements entre le lit fluvial et les annexes hydrauliques plus calmes riches en végétation au moment de la reproduction.

Reproduction

La brème bordelière est une espèce très prolifique. Les œufs sont de couleur jaunâtre. Ils adhèrent aux végétaux. À l’éclosion, la larve mesure 5 mm.

Place peuplement

À l’état juvénile, elle est considérée comme poisson fourrage pour les espèces carnassières. Elle reste peu compétitrice des autres espèces de cyprinidés par le caractère généraliste de son régime alimentaire.

Répartition

La brème bordelière est autochtone ; sa répartition est principalement septentrionale. Elle reste bien représentée dans le bassin Artois–Picardie.


Intérêt halieutique

La brème bordelière est prolifique et résiste bien aux altérations du milieu. Il n’est donc pas rare de réaliser de belles bourriches de brèmes bordelières.

Menaces

La brème bordelière résiste bien aux altérations des hydrosystèmes induits par les activités humaines et tend à devenir un poisson commun des eaux eutrophes, grâce à sa prolificité.

Saviez-vous ?

La brème bordelière et la brème commune ont les mêmes habitats de reproduction. Ces deux espèces ont donc tendance à s’hybrider.

Statuts réglementaires

Statut liste rouge UICN. Monde : préoccupation mineure France : préoccupation mineure

Attribution des images: Akos Harka, 2011.