Alose Feinte

Alosa fallax (Lacépède, 1803)

Famille

Mensurations

Taille : 30 - 50 cm
Poids : 500 g - 1,5 kg
Longevité : 3 - 8 ans

Reproduction

Maturite sexuelle : 1 an
Priode reproduction : mai - juin
Nombre d'ovocytes : 85 000 à 150 000/kg

Régime alimentaire

zooplanctophage (parfois piscivore)

Migration

Anadrome

Contexte : "salmonicole"


Caracteristiques morphologiques

L’Alose Feinte appartient à la famille des clupéidés. Les très fortes ressemblances avec la Grande Alose portent sur la proéminence de la rangée de scutelles ventrales, la coloration du corps avec, cependant, une teinte bleu brillant plus accentuée sur le dos et l’absence de réel dimorphisme sexuel si ce n’est une plus grande taille des femelles par rapport aux mâles à âge égal. En revanche, l’Alose Feinte se distingue de la Grande Alose par : sa plus petite taille, un corps plus allongé, un profil dorsal moins incurvé, une tête plus étroite et moins latéralement comprimée, l’existence d’une rangée de 4 à 8 petites taches noires bien marquées en arrière de l’opercule, un nombre de banchiospines inférieur ou égal à 60 et une écaillure régulière le long de la ligne longitudinale.

Habitat

Les Aloses Feintes vivent en mer dans la zone côtière sur des fonds de moins de 20 mètres.

Activite et alimentation

La Grande Alose forme des bancs et se nourrit surtout de zooplancton, les plus gros individus pouvant être piscivores.

Reproduction

La biologie et l’écologie de cette espèce anadrome est très proche de celle de la Grande Alose. Les adultes remontent plus tard et sur une période de temps plus courte ; ils sont alors âgés de 2 à 8 ans. À la différence de la Grande Alose, l’Alose Feinte peut se reproduire jusqu’à 5 fois, voire plus. La reproduction a lieu dans les parties aval des fleuves voire même dans certains cas en estuaire. L’Alose Feinte peut aussi se reproduire à plus de 250 km de la mer. Les sites et les comportements de reproduction sont similaires à ceux de la Grande Alose sauf lorsque ces sites se situent en estuaires. Les œufs, de très petite taille (0,8 à 1,7 mm), tombent sur le fond et se logent dans les interstices du substrat. Le temps d’incubation est très court (3 à 5 jours) mais la température doit être supérieure à 17 – 18 °C. Chez l’Alose Feinte, la migration d’avalaison a lieu dès le début de l’été et est plus courte (1 à 2 mois) que chez la Grande Alose ; en revanche, le temps de séjour en estuaire est plus long (jusqu’à 3 étés).

Place peuplement

L’Alose feinte se place en haut de la chaîne alimentaire, c’est un régulateur d’autres populations de poissons dans le cas d’un comportement piscivore.

Répartition

La présence de l’Alose feinte sur le bassin Artois Picardie est avérée (capture par les pêcheurs amateurs à la ligne).


Intérêt halieutique

L’Alose Feinte fait l’objet d’une pêche commerciale sur les grands bassins fluviaux français, mais beaucoup moins importante que celle de la Grande Alose en raison d’une qualité gastronomique médiocre (nombreuses arrêtes). En raison d’une plus petite taille, l’Alose Feinte fait moins l’objet d’une pêche sportive que la Grande Alose.

Menaces

L’Alose Feinte a le statut d’espèce vulnérable dans la liste rouge française de l’UICN. Elle est également citée à l’annexe III de la convention de Berne, aux annexes II et V de la Directive « Habitats-Faune-Flore », et sur la liste des espèces de poissons protégés sur l’ensemble du territoire national (arrêté du 8/12/1988).

Saviez-vous ?

Il existe en France deux sous-espèces de l’Alose Feinte : l’Alose Feinte (Alosa fallax fallax) colonisant les bassins atlantiques, et l’Alose Feinte du Rhône (Alosa fallax rhodanensis) se développant dans les bassins méditerranéens.

Statuts réglementaires

Au cours du XXe siècle, l’aire de répartition de l’Alose Feinte s’est fortement rétrécie. Les causes, d’origine anthropique, sont les mêmes que celles évoquées pour la Grande Alose.

Attribution des images: FNPF – Victor Nowakowski.