Ablette

Alburnus alburnus (linne, 1758)

Famille

Mensurations

Taille : 10 - 18 cm
Poids : 20 - 50 g
Longevité : 6 - 7 ans

Reproduction

Maturite sexuelle : 1 - 2 ans
Priode reproduction : avril - juin
Nombre d'ovocytes : 5 000 - 7 000/femelle

Régime alimentaire

Omnivore

Migration

Limitée

Contexte : "cyprinicole"


Caracteristiques morphologiques

L’ablette est un cyprinidé de petite taille, au corps fin, très comprimé latéralement. Son dos a des teintes vertes ou gris-bleu, ses flancs et son ventre sont argentés avec une bande aux reflets d’émeraude. Ses écailles, fines et fragiles, sont brillantes et nacrées, ses nageoires dorsale et caudale sont gris pâles, ses nageoires paires et anale jaunâtres ou orangées. Sa bouche est oblique et orientée vers le haut avec une mâchoire inférieure proéminente.

Habitat

L’ablette vit en bancs, en pleine eau. Elle affectionne les eaux claires des grands cours d’eau, les canaux, les lacs, les gravières et retenues.

Activite et alimentation

La bouche de l’ablette est orientée vers le haut ce qui lui permet de gober larves, gammares, graines et autres débris présents à la surface de l’eau. On peut relever que les larves d’ablette ont besoin de nourriture abondante, elles mangent jusqu’à 500 % de leur poids par jour.

Reproduction

Les mâles adoptent une parure de reproduction, avec l’apparition de boutons nuptiaux et la coloration orangée de leurs nageoires. L’ablette pond en trois fois. Pour se reproduire, elle privilégie les fonds sablonneux, de graviers ou les végétaux immergés, dans les zones peu profondes. Les œufs sont adhérents.

Place peuplement

L’Ablette est une source de nourriture importante pour les poissons carnassiers, elle joue un rôle écologique fondamental dans la chaîne alimentaire des prédateurs.

Répartition

L’ablette est une espèce commune en France et dans le bassin ArtoisPicardie. Disparue de certains cours d’eau dans les années 80, elle colonise à nouveau les grandes rivières canalisées du bassin, particulièrement grâce aux efforts d’assainissement mis en œuvre aujourd’hui.


Intérêt halieutique

Abondante, l’ablette est particulièrement recherchée lors de compétitions de pêche de vitesse. Elle fait un excellent vif pour la pêche des carnassiers.

Menaces

Si l’ablette est relativement tolérante vis-à-vis de la pollution organique et des fortes températures, elle reste sensible aux pollutions chimiques causées par les rejets domestiques non traités.

Saviez-vous ?

Les écailles servaient autrefois à l’industrie pour la fabrication de fausses perles. On en extrayait l’essence d’orient, donnant éclat et brillant.

Statuts réglementaires

Statut liste rouge UICN. Monde : préoccupation mineure France : préoccupation mineure

Attribution des images: Y. Gouguenheim.